top of page
  • Swanee

"Call me Angel"

L'Atelier Pariah, en 2023 devient donc une auto-entreprise. Après une petite pause, je vais réaliser essentiellement des cadres, et m'aventurer dans d'autres types de créations. J'envisage mon artisanat comme je l'ai toujours voulu désormais, avec passion et conviction. Fabriquer pour «des dentistes» alors qu'il me manque 2 dents, n'avait aucun sens. Il faut comprendre que mes cadres coûteront le prix que moi je suis capable de payer. Attention, ce n'est pas du prêt à porter lowcost, c'est du PaRiaH! Bien sûr je prendrai encore quelques commandes, mais pour cette année, j'ai fait le plein.

Retrouver assez de sérénité

La couverture #32 du magazine 200 m'a littéralement coupé dans mon élan. Je me suis largement exprimée dessus, et je n'ai pas terminé. Retrouver assez de sérénité a pris du temps. M'occuper d'enfants qui ont besoin d'aide 23h par semaine, je suis AESH* en collège depuis octobre 2022, m'a permis de relativiser, et de mieux utiliser mon énergie. Lire des auteurs noirs et trouver des mots pour expliquer cette colère qui m'accompagne depuis mon plus jeune âge, m'a consolé et réconforté. Cette colère n'a jamais été destructrice, bien au contraire. Elle m'a mené là où je suis. C'est à dire, au 33 place Chaméane à Nevers, où vivent Stéphane, mon compagnon, et Kim, mon fils, et où se retrouvent mes amis pour danser, faire des bœufs, et boire un verre.

Plutôt énervé comme style

Avec Stéphane, nous jouons ensemble de la musique que je qualifierai de «brutaliste». Lui à la basse, et moi à la batterie. Nous espérons réussir à créer des morceaux odibles. «Call me Angel» c'est le nom provisoire de notre groupe. Plutôt énervé comme style, et déstructuré! Vu que mon éducation musicale se résume à l'écoute de groupes punk, rock, pas de zouk, ni de reggae, ma pratique de la batterie est expérimentale, mais sérieuse et régulière. Kim, batteur pro en devenir, a abandonné l'idée de m'apprendre. Mais je compte sur l’honnêteté et la franchise de Stef, pour me dire d'arrêter si vraiment je deviens pénible. Pour le chant, on ne sait pas, mais j'ai déjà des textes. En tout cas on a bien l'intention de se produire en public. Un rêve d'ado pour Stef, pour moi, une nouvelle récréation!

Je n'ai jamais froid

Depuis Août je cours, jusqu'à 4 fois par semaine. Je vais courir même quand j'en n'ai pas envie. Parce que parfois j'y vais sans réfléchir, juste parce que je sais que je serai mieux après. C'est ce qui me plaît dans la course à pied, l'instantanéité. Comme souvent mes affaires trainent dans la salle de bain, j'ai pris la mauvaise habitude de les enfiler sans les changer. Mais ce qui est assez dingue, c'est que je n'ai jamais froid. Chaud oui, trop, parfois, mais froid, jamais! Et là, niveau logistique, tout est plus simple. Short, tee-shirt, casquette, bonnet, manches longues, coupe vent et gants si la température approche le 0°. 5 minutes en tout pour me préparer. 40mn pour me dépouiller, autant dire que la course à pied a l’efficacité que le vélo n'aura jamais! L'envie de pédaler reviendra sans doute avec les beaux jours, et l'appel du bivouac.

Pour 2023, je vous souhaite de connaître des moments de joie et de bonheur intenses. Des qui font exploser le cœur, et d'être assez disponible pour en profiter pleinement! Fuyez les gens trop occupés, trop pressés, qui n'ont jamais le temps, qui ne dansent pas et portent des chaussettes assorties à leur tee shirt pour faire du vélo. Fuyez la popularité, le convenable, et les uniformes. Soyez créatifs, inventifs, expressifs! Faites vous des amis solides, avec qui vous vous sentez en sécurité. Faites de votre mieux, pour ne rien avoir à regretter et trouvez l'inspiration dans votre quotidien. Merci d'être encore là, à me lire.

* AESH: Accompagnante d’Élèves en Situation de Handicap


399 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page